Suivre des études de kiné à Dijon, c’est possible grâce à l’Université de Bourgogne (uB). Ce parcours s’inscrit dans les études MMOPK (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie), dont l’accès a été réformé en 2020. L’éclairage de l’organisme de classes préparatoires Supexam.

Venez participer à notre prochaine Journée Portes Ouvertes en DIRECT LIVE sur internet et en présentiel (uniquement par inscription).
Celle-ci se déroulera le Samedi 29 Mai:

  • Pour les Premières à 9h30 et à 14h00.
  • Pour les Terminales à 11h00 et à 15h30.

Études de kiné à Dijon : l’accès via le PASS ou une L.AS

Jusqu’en 2020, la PACES ou Première Année Commune aux Études de Santé constituait la voie d’accès largement majoritaire aux études de kinésithérapie. Depuis, les aspirants kinés ont le choix, dès Parcoursup, entre deux nouvelles voies d’accès :

  • le PASS: le Parcours d’Accès Spécifique Santé
  • les AS: les Licences avec Accès Santé

 

Des examens opérant une profonde sélectivité

Le PASS est semblable en de nombreux points à la PACES : il s’agit d’une année universitaire constituée majoritairement d’enseignements de santé, auxquels s’ajoute une option non liée aux études médicales. Avec les Licences à Accès Santé, c’est l’inverse : l’étudiant s’inscrit dans une Licence non médicale mais au sein de laquelle il va suivre une mineure santé, c’est-à-dire des matières directement liées aux disciplines médicales.

 

En PASS comme en L.AS, la sélection est drastique ; seuls les étudiants ayant obtenu les meilleurs résultats aux examens écrits et oraux peuvent espérer rejoindre une école de kinésithérapie. Pour tout savoir du PASS et des L.AS, cliquez sur les pages dédiées par Supexam Dijon au Parcours Santé Spécifique et aux Licences avec Accès Santé.

 

Le cursus STAPS présent en PASS et en L.AS à l’Université de Bourgogne

À l’Université de Bourgogne, les études STAPS font partie intégrante des voies PASS et L.AS. En effet, l’uB propose de suivre une option STAPS à 150 étudiants inscrits en PASS. À l’inverse, l’uB propose également une Licence STAPS dans le cadre de ses L.AS, avec :

  • 36 places disponibles à Dijon
  • 15 places disponibles au Creusot

 

Un plus non négligeable pour quiconque ambitionne de suivre une formation de kiné.

 

L’accès aux autres formations MMOPK

À l’Université de Bourgogne, le Parcours Santé Spécifique et les Licences à Accès Santé permettent également aux meilleurs étudiants d’accéder aux autres parcours MMPOK. Cliquez pour en savoir plus :

  • les études de médecine
  • les études de maïeutique
  • les études d’odontologie
  • les études de pharmacie

Étudier à l’IFMK de Dijon

Dans le département de la Côte-d’Or, c’est l’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie de Dijon qui forme les futurs kinés, sortis victorieux de leur année en PASS ou en L.AS.

 

Se préparer au diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute

Établissement d’enseignement supérieur privé agréé par le ministère de la Santé, l’IFMK de Dijon a été créé en 1963. Géré par l’Association Dijonnaise pour l’Enseignement de la Masso-Kinésithérapie (ADEMK), il est situé au 6 rue de Cromois et prépare au diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute, le seul titre permettant d’exercer légalement la profession en France. Le régime de l’institut dijonnais est l’externat.

 

Chaque année, combien d’apprentis kinésithérapeutes à Dijon ?

Au cours des dernières années, le quota d’étudiants admis en 1ère année d’études à l’école de kinés de Dijon est passé, grâce au Conseil régional de Bourgogne et à l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne, à 80. L’objectif de cette hausse ? Adapter le nombre de professionnels formés aux besoins potentiels de la population bourguignonne.

Le programme d’études à l’IFMK de Dijon

Pour l’école de masseurs-kinésithérapeutes de Dijon, ambitionner de devenir kiné, c’est :

  • souhaiter proposer un traitement adapté, actualisé et efficace aux patients confiant leur rééducation
  • vouloir développer une expertise technique manuelle
  • s’engager à réaliser un bilan-diagnostic kinésithérapique raisonné
  • savoir aborder des situations systémiques de manière complexe
  • savoir chercher et traduire des données scientifiques actualisées et pertinentes
  • souhaiter développer un sens de l’écoute et de la communication
  • être rigoureux, respectueux et travailleur

 

Combien d’années d’études pour devenir kiné ?

Pour ce faire, l’IFMK déploie un programme de 4 années, fixé à la fois par le décret n°2015-1110 et l’arrêté du 2 septembre 2015 relatifs au diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute. Au total, 5 années d’études sont donc nécessaires pour exercer le métier de kiné :

  • 1 année en PASS ou en AS
  • 4 années en IFMK

 

Combien d’heures de cours et de stages à l’IFMK de Dijon ?

Les 4 années passées à l’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie sont organisées autour de 2 cycles :

  • un 1er cycle de 2 ans (4 semestres)
  • un 2ème cycle de 2 ans également (4 semestres)

 

Au total, la répartition des enseignements sur les 8 semestres dispensés par l’institut est la suivante :

  • 1 980 heures de formation théorique et pratique (cours magistraux et travaux dirigés)
  • 1 470 heures de formation à la pratique masso-kinésithérapie en stage
  • 3 220 heures environ de travail personnel complémentaire

 

Au total, ce sont donc près de 6 670 heures de travail attendues de la part de l’aspirant kinésithérapeute.

 

Le 1er cycle des études pour devenir kiné

Le cycle 1 des études kinésithérapeutiques est centré sur les enseignements scientifiques, méthodologiques et professionnels fondamentaux nécessaires à la compréhension des problèmes de santé et des situations cliniques rencontrées en kinésithérapie.

 

Le passage de 1ère en 2ème année au sein du 1er cycle s’effectue par la validation des semestres 1 et 2 ou par la validation des Unités d’Enseignement (UE) équivalant à 52 crédits sur 60, répartis sur l’ensemble des 2 premiers semestres de formation. Les étudiants qui ne répondent pas à ces critères sont admis à redoubler une fois.

 

Le 2ème cycle des études pour devenir kiné

Le cycle 2 des études kinésithérapeutiques est, quant à lui, centré sur le développement des compétences diagnostiques et d’intervention kinésithérapique dans tous les champs d’exercice de la profession. Le passage du 1er au 2ème cycle s’effectue par :

  • la validation de l’ensemble des UE du 1er cycle
  • la validation de l’UE d’intégration « Démarche et pratique clinique : élaboration du raisonnement professionnel et analyse réflexive »
  • la validation des stages du 1er cycle « Formation à la pratique masso-kinésithérapique »

 

Le passage de 3ème année en 4ème année au sein du 2ème cycle s’effectue, pour sa part, par la validation des semestres 5 et 6 ou par la validation des UE équivalant à 52 crédits sur 60, répartis sur l’ensemble des semestres 5 et 6 de formation. Là encore, les étudiants qui ne répondent pas à ces critères sont admis à redoubler une fois.

 

Les examens pendant les études de masso-kinésithérapie

Les enseignements semestriels donnent lieu à 2 sessions d’examen. En cas d’absence à une épreuve évaluant les UE, l’étudiant est admis à se présenter à la 2ème session. Dans le cas d’une 2nde absence, l’étudiant est considéré comme n’ayant pas validé l’unité.

 

Une fois diplômé, où exercer le métier de kiné ?

Les quelques 88 000 kinésithérapeutes de France exercent principalement en cabinet libéral. Toutefois, on croise aussi ces professionnels de la santé :

  • à l’hôpital
  • en centre de rééducation
  • en maison de retraite
  • en Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)
  • dans des établissements thermaux

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • école de kiné gratuite
  • IFMK Dijon passerelle
  • études kiné difficulté

Contactez-nous