La réforme de la santé de 2020 a profondément changé l’accès aux études MMOPK en France. Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie : chaque cursus est impacté, y compris à l’Université de Bourgogne (uB). Page après page, l’organisme de prépas Supexam vous explique comment accéder à chacun des parcours d’études de santé à Dijon depuis la suppression de la PACES.

Nous vous communiquerons très bientôt la prochaine date de notre journée portes ouvertes. Vous pouvez également prendre un rendez-vous individualisé en nous téléphonant au 03 80 63 75 81.

Les études de médecine à Dijon

Jusqu’en 2020, seule la Première Année Commune aux Études de Santé (PACES) permettait d’accéder aux études de médecine. Depuis, la PACES a été supprimée et remplacée par deux nouvelles voies d’accès aux parcours MMOPK :

  • le PASS: le Parcours d’Accès Spécifique Santé
  • les AS: les Licences avec Accès Santé

 

Des études qui restent très sélectives en dépit de la fin du numerus clausus

Malgré la disparition du concours PACES et du numerus clausus, les études de médecine demeurent profondément sélectives. Des examens écrits et oraux sont organisés à la fin du PASS et des L.AS, et seuls les meilleurs étudiants de chaque voie d’accès sont autorisés à intégrer des études pour devenir médecin, mais également maïeuticien, chirurgien-dentiste, pharmacien ou masseur-kinésithérapeute.

En France, les études de médecine se divisent en 3 cycles. Les 2 premiers semestres de formation du 1er cycle correspondent aux 2 semestres du PASS ou de la L.AS. Le dernier cycle est sanctionné par le diplôme d’État de docteur en médecine, qui permet d’exercer le métier en France. Devenir médecin généraliste exige moins d’années d’études que devenir médecin spécialiste ; l’internat de spécialité dure 4 ans ou plus.

Les études de sage-femme à Dijon

La maïeutique désigne la partie de l’obstétrique qui concerne la pratique de l’accouchement, assurée essentiellement par les sages-femmes. Pour ces femmes et ces hommes, les études passent également soit par le PASS, soit par le L.AS, et par leurs examens sélectifs.

 

5 années d’études pour obtenir le diplôme d’État de sage-femme

2 cycles d’études sont nécessaires à l’obtention du diplôme d’État de sage-femme (reconnu au grade Master), condition sine qua non pour exercer le métier sur tout le territoire français. La durée totale des études de maïeutique est de 5 ans.

Un cursus suivi au sein de l’École de sages-femmes de Dijon

À l’Université de Bourgogne, la formation est dispensée au sein du Département pédagogique de Maïeutique de l’UFR des Sciences de Santé de Dijon. Ce département est situé à l’École de sages-femmes de la ville, au 10 boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny. Devenir maïeuticienne ou maïeuticien exige de suivre une formation en alternance avec enseignements théoriques et stages hospitaliers ou extrahospitaliers.

Les études dentaires à Dijon

Si l’apprentissage de la médecine, de la maïeutique, des sciences pharmaceutiques et de la masso-kinésithérapie est assuré à Dijon, ce n’est pas le cas pour la dentisterie. Néanmoins, les étudiants peuvent suivre à l’Université de Bourgogne la 1ère année post-baccalauréat du cursus : le PASS ou une L.AS.

 

Aucune UFR d’odontologie en région Bourgogne-Franche-Comté

La région Bourgogne-Franche-Comté ne compte aucune faculté dentaire. Dès lors, si un étudiant a suivi une année de PASS ou de L.AS à l’Université de Bourgogne et figure parmi les étudiants autorisés à entrer en 2ème année d’odontologie, il devra se tourner vers une autre UFR d’odontologie du pays. Plusieurs villes en abritent : Clermont-Ferrand, Lyon, Nancy…

Au moins 6 années d’études pour être dentiste

Dans chaque faculté de dentisterie, les études pour devenir dentiste durent au minimum 6 années et s’articulent autour de 3 cycles. L’ultime cycle s’achève par la délivrance du diplôme d’État de docteur en chirurgie dentaire, seul titre permettant d’exercer légalement le métier sur le territoire français.

Les études de pharmacie à Dijon

Comme pour chaque cursus MMOPK, l’aspirant pharmacien devra figurer parmi les étudiants les mieux classés à l’issue des examens du PASS ou de ceux des L.AS pour espérer rallier des études pharmaceutiques. À Dijon, la formation pharmaceutique est dispensée par l’UFR Sciences de Santé de la ville.

 

Le DFGSP, un 1er diplôme de pharmacien

Le diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques (DFGSP) sanctionne la 1ère partie des études en vue du diplôme d’État de docteur en pharmacie. Il comprend 6 semestres de formation, validés par l’obtention de 180 crédits européens (ECTS). Il correspond au niveau Licence.

Une carrière en officine, en industrie ou dans la recherche

Une fois que l’étudiant a obtenu son diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques, il peut choisir une orientation professionnelle (en officine ou en industrie), mais il peut également préparer le concours de l’internat.

Les études de kiné à Dijon

Dans le département de la Côte-d’Or, c’est l’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie de Dijon qui forme les futurs kinés, sortis victorieux de leur année en PASS ou en L.AS. À noter : à l’Université de Bourgogne, les études STAPS font partie intégrante des voies PASS et L.AS. En effet, l’établissement propose de suivre une option STAPS à 150 étudiants inscrits en PASS. À l’inverse, il propose également une Licence STAPS dans le cadre de ses L.AS, avec :

  • 36 places disponibles à Dijon
  • 15 places disponibles au Creusot

 

Le nombre d’années d’études pour devenir kiné

Chaque année, environ 80 étudiants sont accueillis en 1ère année à l’IFMK de Dijon. Ils y passeront 8 semestres, soit 4 ans. Au total, 5 années d’études sont donc nécessaires pour exercer le métier de kiné :

  • 1 année en PASS ou en AS
  • 4 années en IFMK

Le métier de kiné : en cabinet libéral, mais pas seulement

2 cycles composent le parcours de l’étudiant en IFMK. Une fois diplômé, le masseur-kinésithérapeute pourra exercer sa profession en cabinet libéral, comme la grande majorité de ses consœurs et confrères, mais également à l’hôpital, en centre de rééducation ou encore en Ehpad.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • UFR santé Dijon PACES
  • scolarité UFR santé Dijon
  • faculté médecin Dijon

Contactez-nous